Notre nouvelle porte est posée

Parfois, il faut être très très patient : notre nouvelle porte vient juste d’être posée après 1 an d’attente !

Véronique avait dessiné le modèle selon un exemple ancien : une imposte avec un losange aplati, le même motif étant repris sur les panneaux du bas, les petits carreaux rappèlent ceux des fenêtres.

Comme toujours, M.Terrier, le menuisier,  a fourni un travail de qualité.

Les détails de fabrication et pose :

  • les montants sont fixés au bâti, non avec des vis (ce qu’on vous fait si vous ne le précisez pas !) mais avec des fiches scellées au ciment prompt naturel Vicat (le seul compatible avec la chaux). C’est beaucoup plus costaud dans le temps.
  • nous avons choisi des simples vitrages épais et anti-effraction et non du double vitrage. C’est beaucoup plus beau que des gros petits bois ou des petits bois collés sur un grand vitrage.
  • côté intérieur, le chêne est passé à l‘huile dure écologique Biofa (3 couches !)
  • côté extérieur, 3 couches de peinture à l’ocre rouge et à la farine dont la recette se trouve ici

Une erreur qui se corrigera facilement : si on respecte les préconisations des Architectes des Bâtiments de France ou le nuancier-conseil de  Joigny, il faudrait avoir une couleur de porte dans un ton plus soutenu que les volets. Et des fenêtres plus claires que les volets. Je viens de l’apprendre !  Je suppose que cela permet d’animer une façade. Pas de problème, la prochaine fabrication de peinture tiendra compte de cette nouvelle information.

Partager sur Facebook
Facebook
septembre 24, 2010

Étiquettes : , ,