Un week-end de fabrication de ruches Warré

Un projet nous trottait en tête depuis longtemps : construire nous-mêmes des petites ruches écologiques et pédagogiques de type Warré, à l’image de celles que nous avons adoptées depuis 2 ans et construites par Céline Locqueville, du Jardin des petites ruches.

Au passage, je vous informe qu’elle anime des stages formidables sur la vie des abeilles et la conduite des ruches, n’hésitez pas à vous inscrire, les places sont vites prises.

Les deux ruches au colombier, avec leur peinture à l'ocre

Les deux premières ruches au colombier

Les plans de ces ruches sont en libre distribution et facilement dénichables sur le web. Une autre mine d’information est le livre que vous apercevez sur une des photos : L’apiculture écologique de A à Z,  de M.Frèrès et M.Guillaume.

Benoît, le charpentier de l’équipe du Colombier vert, a re-dessiné les plans sur cette base, a calculé tout le débit et a préparé toutes les coupes. Un gros travail bénévole d’une vingtaine d’heures pour 5 ruches. Le bois choisi est du sapin du Nord, non traité bien sûr, il y a presque 0,5 m3 de bois à préparer. Ces ruches sont petites, comparées à celles plus traditionnelles, chaque hausse fait 30 cm x 30 cm et 210 mm de hauteur.

Le débit des planches en atelier

Le débit des planches en atelier

Nous devons ces plans à l’abbé Warré, un passionné d’abeilles  ayant conçu ce type de ruche dans les années 1920. Les plans sont téléchargeables aussi à cette adresse. Je cite Wikipédia : “Son but était d’obtenir une ruche la plus proche des conditions naturelles de l’abeille, tout en étant pratique pour l’apiculteur. Il préférait faire des bénéfices plutôt que des profits et recherchait les économies à la place de la productivité. Sa ruche reposait donc sur un faible investissement financier pour sa fabrication et son exploitation. Il souhaitait que tout un chacun puisse avoir une ruche et récolter du miel sans pour autant devoir s’équiper de nombreux outils d’extraction.”

Cela nous va très bien comme programme ! Nous envisageons ces ruches comme des ruches de pollinisation bien plus que comme des ruches destinées à produire du miel. La première idée quand on pense ruches et abeilles est “récolte de miel”, pour nous ce n’est pas notre motivation principale, nous pensons d’abord “pollinisation de nos arbres fruitiers”, ce rôle des abeilles est souvent moins perçu mais tellement vital. L’avantage aussi avec ces ruches est leur vitre arrière qui permet d’observer les abeilles au travail.

Les abeilles et leurs rayons de cire

Les abeilles et leurs rayons de cire

Autour de nous, plusieurs amis étaient intéressés pour installer des ruches chez eux et les construire eux-mêmes. Nous avons alors organisé un WE fabrication de ruches les 8 et 9 mars 2014, des amis de 8 à 70 ans sont passés soit pour construire leur propre ruche soit juste pour donner un coup de main. Nous avions 5 ruches à monter et à peindre sur ces deux jours et nous n’avons pas chômé. Chaque ruche a un plancher avec sa piste d’envol, 4 hausses, un toit et son coussin.

Tout le monde a fini sur les rotules le dimanche soir mais nous avons passé d’excellents moments, gâtés par le soleil qui a brillé tout le WE. Les oies nous ont laissé tranquilles, à part quelques caquettements du début. Merci à tous pour ces moments précieux passés ensemble : Anouk, Léna, Florence, Stéphane, Isabelle, Agnès, Annabel, Gilles, Philippe, Benoît, Anne, Bénédicte, Benoît, Régis, Véronique, Francine et Michel.

Isabelle a emporté sa ruche qui sera installée vers la Ferté Loupières, ainsi que Gilles et Philippe qui en ont pris 2 pour les installer à Anquin, quant à Benoît et Bénédicte, ainsi que Florence et Stéphane, ils ont offert au Colombier vert leur ruche, ils ont promis de venir s’occuper de leurs abeilles régulièrement. Ne manque que les essaims à trouver et à installer.

Voici en photos le déroulé des ces deux journées. Vous pouvez cliquez sur les photos pour les agrandir et passer de l’une à l’autre.

Partager sur Facebook
Facebook
mars 15, 2014

Étiquettes : , ,