Les bâtiments et leur restauration

La liste est encore longue de ce que nous aimerions faire… Les projets ne manquent pas, il nous reste juste à entretenir notre énergie et trouver les financements !

Nous avons organisé le chantier en plusieurs phases 

  1. 2008-2009 : débarras des choses accumulées depuis des décennies, tours nombreux à la déchèterie, nettoyage du terrain. Création du jardin et premières plantations.
  2. 2009-2011 : la première tranche de travaux a porté sur le remplacement des menuiseries de la maison qui étaient très abîmées et à effectuer un peu de maçonnerie. La demande déposée auprès de la Fondation du patrimoine, pour bénéficier du label “patrimoine rural non protégé”, a été acceptée en avril 2009. Les travaux ont commencé en juin 2009  et ont été finis fin 2011.
  3. 2010-2012,  la seconde tranche de travaux est dans la continuité : reprises des soubassements et maçonneries très abîmés (brique, pierres),  enduits à la chaux naturelle sur les façades cour et rue, charpente et couverture des 5 lucarnes du premier étage de la maison. C’est pour ce projet là que nous avons été choisis pour être le 10 000 ème label attribué par la Fondation du Patrimoine depuis sa création. La cérémonie a eu lieu le 18 septembre 2009 chez nous. La façade sur rue est finie (automne 2010) ainsi que les lucarnes et la toiture (été 2011). La façade sur cour a été restaurée et enduite à l’été 2012. Les dalles, auges en ciment et les murs montés en parpaings ont été démolis afin de retrouver les espaces intérieurs d’origine. Le programme général 2010-2012 de travaux est simple mais lourd : en dessous de 2 mètres, les murs sont très dégradés où que se porte le regard. Denis et Thonny, nos deux maçons spécialisés en bâti ancien et tailleurs de pierre,  s’attaquent à ce chantier général. A l’automne 2010, une grande partie des murs de  la première grange a été remontée jusqu’à cette hauteur. Denis a aussi restauré les murs de la maisonnette, le mur d’enceinte avec son faîtage autour du portail. Ensemble, les deux maçons ont enduit à la chaux les façades Est et Sud de la maisonnette. Les 6 baies en pierres de taille sont restaurées à l’identique. A l’automne 2012, les charpentes ont été entièrement revues, les solives abîmées déposées, les liernes remplacées ou restaurées, certains blochets et jambes de force remplacés.
  4. En 2013, nous reconstruisons les anciennes lucarnes en pierres de taille et un gros programme de casse est aussi prévu pendant l’hiver.
  5. En 2014, nous continuons la reconstruction des lucarnes, avançons sur la restauration de la maisonnette, le charpentier reprend toutes les poutres porteuses de la grande salle, nous stabilisons la maçonnerie dans la grande salle.
  6. En 2015, Denis, notre maçon depuis 2010, nous quitte pour vivre de nouvelles aventures avec sa douce dans le Lot. Nous faisons une pause sur les travaux et nous consacrons au jardin.
  7. En 2016, Olivier nous rejoint pour nous aider au jardin et à l’entretien des bâtiments. Nous finissons les aménagements de la maisonnette, pour en faire un gîte.
  8. En 2017, le jardin devient un jardin de plantes médicinales, où nous récoltons des fleurs, qui séchées se transforment en tisanes. La maisonnette est finie et prête à la location. Nous continuons les travaux de restauration à notre rythme … Les colombages intérieurs sont restaurés.

Tant que nous sommes en chantier, depuis 2010 nous accueillons nombre de stages et ateliers avec Maisons Paysannes de l’Yonne, sur les enduits à la chaux, les enduits à la terre, le torchis etc…

Pour suivre tout cela en détail, vous pouvez lire les articles du blog et nous suivre sur Facebook.

 

 

 

En détail quelques travaux effectués :

Pour la façade sur cour, nous avons privilégié l’esthétique. Nous avons opté pour une restauration dans le style du 17ème siècle, c.à.d. des fenêtres à petits carreaux (20 carreaux/fenêtre), ouvrant comme actuellement avec une espagnolette avec mouton/gueule de loup et des simples vitrages assez épais. Ce chantier là est fini. Voir l’article sur leur fabrication.

Voici un avant/après en photo :

Détail d'une fenêtre
Détail d’une fenêtre

 

 

Pour les autres fenêtres à l’arrière et les lucarnes, nous avons choisi de plus grands carreaux avec un double vitrage très performant (gaz Argon, peu émissif), privilégiant l’efficacité thermique.

Les fenêtres sont en chêne, la finition à l’intérieur est une huile dure écologique (Biofa) et à l’extérieur une peinture “faite maison” à base d’ocre naturelle (voir la recette sur Terre et Couleurs), de farine, d’huile de lin et d’huile de coude. Pour la teinte, nous nous basons sur des traces de peintures à l’ocre retrouvées sur les anciennes menuiseries des granges mais en choisissant l’ocre rouge de Puysaye (c’est de l’ocre jaune cuite). Après essais sur les volets anciens et conseil pris auprès de Terre et Couleur, l’ocre jaune protège beaucoup moins le bois que le rouge, dont la teinte s’accorde bien plus avec les briques. Cette peinture est naturelle, écologique, bon marché, rendant les bois imputrescible, les protégeant des UV et elle est superbe avec son rendu mat. Nous devons la repasser régulièrement avec l’hiver et la pluie.  Voir l’article sur cette peinture.

Nous avons supprimé la porte arrière ainsi que la verrière sur rue, qui étaient des ajouts récents et bétonnés. Les murs sont maintenant remontés avec des moellons de récupération provenant d’une grange du village. Ce chantier là est terminé. Voir les articles sur la dépose de la verrière et celui sur la maçonnerie.

Les enduits d’origine étaient trop dégradés, ils ne protégeaient. Nous avons posé un enduit à la chaux naturelle hydraulique (NHL 2 ou NHL 3,5 selon les endroits) avec un mélange de 3 différents sables (couleur et granulométrie différentes) et un ajout de brique pilée afin de se rapprocher au mieux des anciens enduits. Certaines briques et pierres de taille étaient très malades et se délitent, nous les avons réparés.

Essais de couleur sur les anciens volets

Façade avant travaux et essais de couleur 

 

Septembre 2012 : la façade après.

Septembre 2012 : la façade après travaux.

Les 6 grandes ouvertures et la porte d’entrée qui étaient très abîmés sont enfin restaurées, le chantier est fini. Pour info, 10 tonnes de pierres de taille ont été livrées et posées sur la chantier ! De même les soubassements ont été re-maçonnés. Cette restauration est finie  (automne 2012).

Décembre 2012 : les baies sont toutes restaurées, les soubassements ont tous été reconstruits

Décembre 2012 : les baies sont toutes restaurées

 

L’automne 2010 et le printemps 2011 ont vu  la dépose totale et la reprise des 5 petites lucarnes. Les pièces de bois réutilisables ont été conservées et les autres changées. Entre les jouées, du béton cellulaire les remplit et isole, un peu !

Nouvelle lucarne peinte en rouge

 
 
 

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.